logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/07/2012

la tradition du "casse-can"

Au temps de nos arrières-grands-parents une jolie tradition se perpétuait lors des mariages landais: c'était le "casse-can" !

Pas de mails ni de portables, pas d'informatique ni d'imprimeurs pour éditer faire-part et invitations. Chaque futur époux choisissait un messager: 1er voisin, meilleur ami, témoin, garçon d'honneur...Celui-ci avait pour mission de faire le tour du village pour porter les invitations et ramener à la famille la réponse de chacun pour calculer le nombre de convives.

Pour celà il se munissait d'une canne qui avait plusieurs utilités: bien sùr elle assurait le pas du marcheur mais elle lui permettait aussi de se défendre contre les chiens rencontrés en chemin, d'où son nom de "casse-can" , chasse chien en français !

Chaque famille acceptant l'invitation devait nouer sur la canne du casse-can autant de liens que de personnes qui participerait au repas. Peu importait le lien, chacun faisant en fonction de ses moyens ou de ce qu'il avait sous la main car la réponse devait être immédiate ! Donc : joli ruban, bout de ceinture, lanière de tissu, ficelle, raphia et parfois même cravate ... tout faisait l'affaire !!!

De retour au domicile des époux on pouvait ainsi compter les liens et en déduire le nombre de convives à prévoir. Le jour de la noce, les 2 cannes (une par famille) étaient exposées derrière les époux dans la salle du banquet, témoignage que la tradition avait été respectée !

Certaines communes avaient leur canne de casse-can qui servaient pour tous les mariages. Beaucoup étaient fort belles, décorées et sculptées très souvent d'un serpent, symbole du 1er couple de l'histoire du christianisme.

Voilà à quoi celà ressemble :

créations quitterie 067.jpg

16:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Ça c'est une tradition qui m'est complètement inconnue. Monique Ruiz

Écrit par : Monique Ruiz | 22/07/2012

Bonjour
Sympa votre blog.
J'ai été invité à un mariage dans les Landes en 197x. Au cours de la soirée (nuit !), les convives se faisaient un malin plaisir de finir les bouteilles et d'interpeler le préposé du soir en chantant à peu près en ces termes "ont es, ont es lo cassecan, lo cassecan qu'a tròp pompat". A charge pour lui d'être vigilant et remplacer les bouteilles avant que le chant de reproche ne soit entonné.
Cordialement
JL

Écrit par : Jean Louis Vayssière | 30/11/2012

Bonjour,
je suis précisément à la recherche de cette chanson traditionnelle qui se chantait à l'occasion de mariages en Chalosse il y a de cela qqs années.
je suis intéressé pour retrouver les paroles et l'air.
merci pour votre réponse
cordialement,
P. SAULUE

Écrit par : SAULUE | 02/06/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique